Les Mureaux 1895

Extrait du journal du 2 mai 1895: « Ce matin, très en retard, je suis forcé d’avoir recours à ma machine pour arriver à l’heure au bureau et vers 4 H, voyant le ciel magnifique, je décide d’aller diner aux Mureaux. Je pars donc à 4H20 mais n’arrive à la Porte Maillot qu’à 5 H moins 10. Remarqué beaucoup de jolies femmes pédalant avec entrain dans les allées du bois.

Après Rueil la route est absolument impraticable à cause d’égouts en construction. Je vais à pied pendant près de 500 m. J’arrive à St Germain à 5 H 51 après avoir gravi péniblement la longue cote du Pecq, et sans m’arrêter refile aussitôt à Poissy où j’arrive à 6 H 20.

Le vent Nord Est, très violent me gêne pas mal jusqu’à Triel où je suis à 6 H 44.

Bientôt j’entre dans le bois de Vernouillet si joli par ce soleil couchant et à 7 H 10 après m’être engueulé avec un bonhomme qui encombre toute la route, j’arrive au milieu de mes amis renversés de me voir.« 

Henri n’hésite pas à faire 50 km et à rouler 3 heures à vélo pour retrouver ses copains. Aujourd’hui, par la même route et en voiture, il faut dans le meilleur des cas près de 2H!

L’itinéraire sur carte d’époque

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>