Rendez-vous au 37 !

Rendez-vous au 37….. rue Denfert, Paris 14ème arrondissement. À cette adresse réside Henri André qui, entre 1889 et 1910, tient un journal de ses promenades dominicales et de ses randonnées annuelles à vélo sur les routes de France. C’est le lieu des retrouvailles avant le départ pour la balade.

Marc Schrevel a retrouvé ces carnets chez un bouquiniste de Saint-Amand-les-Eaux. Il a passé des heures et des jours à les retranscrire et nous permet aujourd’hui de les consulter.

Une jeunesse éprise de liberté (nous sommes entre 1870 et 1914) découvre le tourisme grâce au vélocipède. Les jeunes cyclistes se retrouvent chaque « week-end » entre eux ou en compagnie de peintres, dont certains impressionnistes et naturalistes, pour de bonnes parties de rigolades toujours bien arrosées. Chaque année, pour les fêtes de pâques ou de la pentecôte et en été, pendant les congés qui ne sont pas encore « payés » la bande de copains part, en train, les vélos dans le fourgon, pour découvrir une région Française.

À travers ces textes centenaires on découvre une France méconnue où il y avait des routes même asphaltées, des hôtels partout, des cartes routières vélocipédiques et des guides, ou il fallait un interprète en Bretagne pour communiquer avec les habitants, parfois une arme pour dissuader les fâcheux. Le train est partout, circule à toute heure et accepte les vélos, votre courrier vous suit même jusque dans les lieux les plus reculés, etc…

En route!

NB: Pour rester informé des évolutions du site, inscrivez-vous à la newsletter.

6 commentaires pour Rendez-vous au 37 !

  • Stéphane

    Je viens de parcourir le premier carnet. C’est un régal de retrouver des balades franciliennes que je connais bien ! Le sol des routes n’est pas toujours bon. La boue, les ornières, les pavés rendent la progression difficile. Sur les vélos à corps droit, pas encore de roue libre, le frein n’est guère efficace, les roues sont équipées de bandages pleins, l’invention du pneumatique date de l’année précédente et n’est pas encore répandu. Mais aussi, pas encore d’automobile, le calme règne sur de belles routes campagnardes.
    Merci de nous proposer ces beaux carnets soigneusement documentés.
    A bientôt pour la suite de la lecture !
    Stéphane.

  • Exceptionnel, je me délecte à lire les carnets. Un grand merci à ceux qui ont eu cette formidable idée de nous faire vivre ces aventures et un grand merci au concepteur du site de nous le faire partager.

  • Bonjour,
    Je viens de découvrir ce site, quelle richesse !
    Une édition papier de tout ou partie de ces carnets est-elle prévue ? Ce serait un sacré document pour les amateurs.
    Cordialement.

  • Il existe plusieurs éditeurs spécialisés dans les récits de voyage ; si besoin, vous pouvez me contacter directement pour plus de détails.
    Cordialement.

  • Quelle source d’informations pour le passionné de vie à l’ancienne que je suis !
    Dans les jours qui arrivent je compte partir sur deux jours à travers les Causses de Quercy sur un vélo de 1910, équipement 100% d’époque avec comme seul matériel moderne mon appareil photo et le téléphone dans la poche au cas où…
    Dans l’espoir de pouvoir amener d’autres passionnés avec moi comme l’a fait ce cher Henri !

    Pour l’instant je n’ai pas le temps de lire tous ces carnets, en plus d’avoir du mal à lire ce qu’il a écrit, mais est-il passé dans le Lot, en Corrèze ou dans le Cantal durant ses périples ? Je serais très intéressé de voir la retranscription et encore plus des photos si il y a !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>