1893

Redevenu civil à plein temps, Henri en profite pour faire de nombreuses balades autour de Paris, le dimanche mais aussi pour les fêtes de Pâques, Pentecôte et Assomption, les week-ends de l’époque. Les rendez-vous ont plutôt lieu cette année-là à la brasserie l’Espérance et la plupart des randonnées se feront en compagnie d’Emile Hardel. Le grand voyage qui devait se faire dans les Pyrénées en compagnie d’Hardel sera annulé pour cause de blessure de ce dernier et Henri partira, seul, retrouver Gondolo qui fait son service en Lorraine., remettant les Pyrénées à plus tard. Henri participera à deux sorties organisées par le Touring Club de France naissant et il sera sur la bord de la route pour encourager les coureurs du Bordeaux-Paris

[pdf title= »Carnet de 1892″ width=550 height=700]http:/wp-content/uploads/scans/1893.pdf[/pdf]

Accès au document transcrit et mis en page Lire

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.