1898

L’année cyclotouriste débute à Pâques par 3 jours en Bourgogne en compagnie de Labouije, Belanger, Gondolo et Jeanne. Henri y retrouve ses racines – il aurait séjourné à Fleury dans sa jeunesse. Peu de sorties au printemps et à l’automne. L’année sera marquée par un long séjour en Lorraine ; d’abord 28 jours au fort de Bourlémont pour sa deuxième période militaire où il retrouvera un vieil ami, Émile Hardel, surnommé Schaunard et au cours de laquelle il fera quelques excursions en train. De savoureuses description de la vie militaire. En fin de période, il partira à vélo, en compagnie de Schaunard, randonner dans la zone occupée de la région. Contraste saisissant entre la préparation de l’armée allemande d’occupation et nos braves soldats. L’enfer est proche ! Le mauvais temps et le manque d’entrainement les obligera à interrompre leur périple qi se terminera par la visite de Strasbourg.

[pdf title= »Carnet de 1889″ width=550 height=700]http:/wp-content/uploads/scans/1898.pdf[/pdf]

 

Accès au document transcrit et mis en page Lire

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.