1910

C’est le dernier volume des mémoires vélocipédiques d’Henri. Voici les dernières lignes de son récit :

« De Saclay, nous piquons sur Villiers le Bâcle, puis sur Toussus. Quel changement depuis les temps lointains où nous passions si souvent ici pour aller à Cernay ! Ces réclames gigantesques, ces baraquements où se cachent maints aeroplanes, ces autos qui soulèvent des nuages de poussière. Nous fuyons ces camarades encombrants & ces amers souvenirs & prenons la petite route des Loges qui nous met sur celle d’Igny.
A midi nous sommes aux Hommeries & faisons un sort à un canard du Chat Blanc. Après déjeuner … nous partons vers les Étangs de Saclay. Nous y restons jusqu’au coucher de soleil & revenons diner aux Hommeries. »

Que de changements en 20 ans, que de nostalgie.  Mais en vrai bon vivant, l’espoir et la joie reviennent à l’approche d’un bon bistrot.

[pdf title= »Carnet de 1910″ width=550 height=700]http:/wp-content/uploads/scans/1910.pdf[/pdf]

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.